traitement-symptomes-menopause-40etplus
vieillir

Bien vivre la ménopause

femme_chaleur_ménopause-40-ans-et-plus

La ménopause, est synonyme de nombreux petits désagréments pour la femme : bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, prise de poids… Mais la fin des règles marque aussi une étape parfois difficile à passer d’un point de vue psychologique. Rassurez-vous il existe des moyens de bien la vivre.

La ménopause, c’est quoi ?

La ménopause est un changement physiologique qui intervient chez la femme entre 45 et 55 ans. Il s’agit d’une modification du cycle menstruel. Au départ celui-ci est réglé sur la production mensuelle des plusieurs ovocytes par les ovaires. Ils produisent également des hormones sexuelles (oestrogènes et progestérone qui permet à la muqueuse utérine de s’épaissir pour pouvoir accueillir un éventuel embryon. En cas de non fécondation, la production d’hormone va être stoppée temporairement par l’ovaire, la muqueuse utérine est partiellement détruite et les cellules vont se détacher et être évacuées avec les règles.

Avec le temps, le stock d’ovocytes s’épuise et les ovaires vont secréter de moins en moins d’hormones. C’est ainsi que cycles vont peu à peu s’allonger jusqu’à disparaître totalement. On pourra officiellement qualifier la ménopause après 1 an d’absence de règles. Il faudra alors bien faire attention car tout saignement à cette période devient anormal et il conviendra de consulter un médecin.

 

Faut-il passer par un traitement hormonal ?

La ménopause va entraîner des symptômes peu agréables comme les bouffées de chaleur, la prise de poids ou l’irritabilité. Les hormones de substitution (THS) sont le traitement habituellement proposé (sauf contrindication). Mais plus de 52% des femmes ménopausées ont peur de ce traitement. Le traitement hormonal de substitution (THS) remplace les deux hormones qui manquent à la femme ménopausée suite à l’arrêt de l’activité de ses ovaires. Il se compose d’oestrogènes et de progestérone. Ce traitement doit être dosé avec soin et constamment évalué, car au bout de cinq ans de prescription, il n’y a plus de risque de développer un cancer.

traitement-ménopause-rsique-cancer-sein-40etplus

Ce risque de cancer a été mis en lumière par une enquête américaine en 2002. Cette étude indiquait que les THS augmentaient le risque de cancer du sein (ainsi que les risque cardiovasculaires) chez la femme de plus de 60 ans. C’est ainsi que les prescriptions ont baissé drastiquement en France, passant de 23 millions de boites en 2002 à Moins de 7 millions en 2009.

Depuis, d’autres études ont montré que ce risque était à moduler. En effet en France le risque de développer un cancer du sein est à peine plus élevé chez les femmes prenant des hormones de substitution. Il faut aussi noter que le cancer est dépisté plus rapidement désormais et que la mortalité n’a pas augmentée. On est également revenu sur les risque cardiovasculaires en découvrant notamment que ces hormones protégeaient le système cardiovasculaire. Elles retardent également l’arrivée de l’ostéoporose. Néanmoins, le mal est fait et le traitement aux hormones de substitution est désormais boudé par la majorité des femmes. Elles ne sont aujourd’hui que 8% à suivre ce traitement contre 20% en 2002.

Une question d’hygiène de vie

Sans aller jusqu’à la prise d’hormones de substitutions, des geste simples peuvent soulager les symptômes de cette période de la vie, d’autant plus qu’il y a déjà suffisamment de mauvais aspects de la vie après 40 ans. Il s’agit tout d’abord d’avoir une bonne hygiène de vie et de réduire le stress au maximum. Si la plupart des femmes vont subir des bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, douleurs diffuses ou encore sécheresse vaginale, 15 à 20% ne ressentiront aucun de ces signes. Et pour la majorité d’entre elles, ces signes seront supportables. Voici quelques solutions aux différents problèmes qui accompagnent la ménopause.

Soulager les bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleurs peuvent être très désagréables, même si elles ne durent que quelques secondes. Cette sensation de chaleur qui envahit la tête, avec une transpiration abondante et parfois des palpitations, rougeurs et autres angoisses peut vite devenir incommodante. Lorsqu’elles sont trop fréquentes, elles deviennent difficiles à tolérer et risquent de perturber le sommeil et fatiguer à la fois le corps et le moral. Contre les bouffées de chaleur, vous pouvez :

  • Pratiquer une activité physique ou des exercices de relaxation axés sur la respiration.
  • Boire beaucoup d’eau.
  • Réduire votre consommation de boissons chaudes, alcool, plats épicés.
  • Consommer du soja (tofu, lait, yaourts…) quotidiennement pour atténuer les symptômes.
  • Arrêter le tabac.
  • Éviter le stress (qui augmenter les bouffées de chaleur).

Lutter contre la sècheresse vaginale

Une femme souffrant de sécheresse vaginale va ressentir des démangeaisons, sensations de brulure voire des infections vaginales. Pour empêcher cela, pensez à :

  • Utiliser des savons adaptés à la toilette intime pour limiter les démangeaisons. Appliquer des lubrifiants à action longue tous les 2-3 jours.
  • Continuer à avoir des rapports sexuels car ceux-ci entretiennent les sécrétions.

Les modifications de la peau, des cheveux et des ongles à la ménopause

La peau, les cheveux et les ongles vont également être fragilisés. La peau sera moins élastique, les ongles et les cheveux seront cassants. Ceci est du non seulement à la chute hormonale à quoi peuvent s’ajouter d’autres causes telles que le ralentissement thyroïdien, une mauvaise alimentation, l’hérédité ou encore une exposition cumulative au soleil. Pour lutter contre cela, il faut :

  • Privilégier une nourriture basée sur des huiles végétales (de préférence celles de tournesol, de pépins de raisin, de noix, de maïs et de soja) pour la peau.
  • Manger des fruits et des légumes pour les vitamines, antioxydants et vitamines B, toujours pour la peau.
  • Vous protéger du soleil.
  • Arrêter le tabac.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *