bien vivre sa sexualité à la ménopause - 40 ans et plus
sexualité

Bien vivre sa sexualité à la ménopause

La ménopause est une étape redoutée dans la vie d’une femme pour plein de raisons (aussi bien physiques que psychologiques). Il est normal de se poser des questions et notamment de craindre que sa vie sexuelle se dégrade à cette période.

 

menopause-40 et plus

 

Voici des informations pour vous permettre de mieux comprendre l’impact de la ménopause sur votre vie sexuelle afin de pouvoir gérer cela au mieux. 

Ménopause et sexualité

La sexualité reste une préoccupation importante pour les séniors, malgré une baisse de l’activité. D’ailleurs, si en 1970, seules 38% des femmes de plus de 70 ans indiquaient avoir des rapports sexuels, elles sont 56% en 2000. En effet, l’activité sexuelle est une source d’épanouissement à tout âge. Pourtant les effets de la ménopause peuvent parfois venir enrayer sa vie sexuelle.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la production d’hormones (principalement les oestrogènes et la progestérone) va considérablement chuter à cette période. Tout cela va provoquer des changements dans le corps des femmes qui seront plus ou moins faciles à vivre selon les personnes.

La première chose à savoir est que l’arrivée de la ménopause ne va pas venir chambouler complètement votre vie sexuelle. Si vous étiez satisfaite avant cela, il n’y a pas à avoir peur. Et il est possible pour la plupart des femmes de continuer à avoir une vie sexuelle épanouie après la ménopause. D’ailleurs avoir la quarantaine, c’est magique !

 

menopause-40 et plus-2

 

Le côté médical

La ménopause va s’accompagner de divers symptômes et manifestations physiques plus ou moins sérieuses en fonction des personnes. On parle notamment de bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles du sommeil. Ces symptômes périphériques vont pouvoir avoir une incidence sur votre sexualité, car pour avoir une sexualité épanouie, il faut être dans un état de bien-être général. N’hésitez donc pas à demander à votre médecin un traitement adapté à ces différents symptomes.

Du côté des organes génitaux, la ménopause va entrainer une sécheresse vulvo-vaginale voire une atrophie vulvo vaginale qui pourrait causer des douleurs au moment de la pénétration. Là encore, il est possible de traiter ce syndrome de différentes façons. Il existe des gels, des crèmes des ovules ou encore des anneaux qui fonctionnent très bien. Il est primordial de ne pas avoir de douleur ni de gène à la pénétration pour que le rapport se passe bien. Cela engendre de plus une anxiété qui nuit au désir.

C’est d’ailleurs le troisième effet de la ménopause: on observe également chez certaines personnes une baisse de libido liée à la chute de la production d’androgènes. Ne culpabilisez pas et verbalisez cela avec votre partenaire afin de lui faire comprendre que cette baisse de désir n’a rien à voir avec lui, l’amour que vous lui portez…  Il existe aussi des traitements qui pourront vous aider. Parlez-en avec votre médecin qui saura vous conseiller.

 

symptomes-femme-45 ans-40 et plus

 

Le côté psycho-social de la ménopause

Il est très important de ne pas négliger l’état de santé mentale, non pas d’un mais des deux membres du couple. Car cela a un impact non négligeable sur le désir et le plaisir sexuel. D’un point de vue psychologique, la ménopause représente la fin de la possibilité de reproduction pour la femme. Même si elle ne souhaite plus avoir d’enfants, ce cap est symbolique (comme une espèce de date de péremption) et peut être difficile à franchir. Il faut alors dissocier la sexualité de la reproduction. C’est un aspect dont on parle moins que le coté physique mais qui a son importance.

A coté de cela, des changements physiques s’opèrent à la même période. Qu’ils soient liés à la ménopause ou au vieillissement, ils arrivent en même temps et sont eux-aussi, parfois difficiles à accepter. Il y a la prise de poids avec une modification de la répartition des graisses et l’apparition des rides. Cela peut altérer l’image que l’on a de soi, et pousser la femme a se sentir moins désirable. Un autre aspect est lié à l’étape de la vie personnelle qui va apporter des changements : départ des enfants de la maison, problèmes de santé des parents, difficultés d’insertion professionnelles … Tous ces facteurs qui s’ajoutent vont marquer la vie de la personne et pourront donc affecter sa vie sexuelle. 

 

symptomes-femme-45 ans-40 et plus-2

 

Il est donc important de bien s’écouter pendant cette période et d’avoir conscience de tous ces aspects qui vont venir interférer et perturber la vie sexuelle. Sachez que des solutions existent pour la plupart des symptômes associés à la ménopause et un soutien psychologique peut également être envisagé. Ne restez pas seule et parlez-en avec votre médecin qui peut vous accompagner dans cette période. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.