alimentation-saine-40 ans-et-plus
santé

Les trois piliers d’une alimentation saine

Pour rester en bonne santé, et garder son poids de forme, une alimentation équilibrée et saine est indispensable. Au lieu d’enchaîner les régimes contraignants qui vous gâchent la vie, respectez plutôt quelques règles essentielles qui vont vous permettre d’avoir la pêche et le moral.

 

 

alimentation-saine-40 ans-et-plus-2

 

Manger de manière saine demande quelques efforts. Mais une fois quelques principes intégrés et digérés, alors ce mode de vie deviendra rapidement naturel. Votre corps vous dira alors « Merci ! ». Faisons un petit rappel ensemble pour avoir une alimentation saine.

 

Évitez les produits industriels transformés

En premier lieu, il convient de revenir à l’essentiel et de bannir peu à peu les produits transformés industriels qui ont envahi notre quotidien : céréales du petit-déjeuner, pain de mie, brioche, gâteaux, sauces préparées (ketchup, mayonnaise…), crèmes desserts industrielles, plats cuisinés, chips, boissons sucrées, sodas, charcuteries…

La liste est longue. Ces produits ont pris une place considérable dans notre existence. Malgré leur saveur agréable, ils sont souvent hyper caloriques et très pauvres en vitamines, en minéraux, en fibres ou en antioxydants. Pire, ils favorisent les problèmes de surpoids, de glycémie, d’hypertension, les cancers et les pathologies cardio-vasculaires.

 

equilibre-alimentaire-40-ans-et-plus

 

Consommez des aliments sains 

C’est un principe que nous devrions toujours avoir en tête. D’après les nutritionnistes, 80% de notre alimentation journalière devrait être composée d’aliments naturels.

Fruits et légumes à volonté (de préférence de saison), poissons, viandes, céréales complètes (comme le quinoa très à la mode), légumineuses (lentilles, pois). 

Mère nature est généreuse et met à notre disposition tous les aliments dont nous avons besoin. Privilégiez toujours les produits Bio, qui vous garantissent une qualité optimale.

C’est une bonne chose d’avoir recours à des produits naturels (profitez des marchés le week-end pour faire vos courses pour la semaine) mais encore faut -il bien savoir équilibrer ces différents aliments entre eux.

En règle générale, un repas doit être composé pour moitié de légumes, et pour l’autre partie de céréales (quinoa, riz), de protéines animales (viandes, poissons ou œufs) et d’eau.

 

Alimentation saine : misez sur les épices 

Elles apportent de la saveur aux aliments et en plus, elles sont excellentes pour la santé. Elles sont anti-inflammatoires et antioxydantes (comme le curcuma), bactéricides et fongicides. 

En renouant avec des aliments naturels, vous constaterez rapidement que votre énergie remontera en flèche…ainsi que votre moral ! C’est normal. 

Depuis plusieurs années, les scientifiques ont établi un lien direct entre les mauvaises bactéries installées dans notre flore intestinale (elles sont provoquées par l’alimentation industrielle) et un état mental et émotionnel fluctuant, voire défectueux.

Notre ventre agit sur notre cerveau.  Ces mauvaises bactéries interviennent pour 15% dans nos sentiments de mélancolie, de stress ou de tension nerveuse. Sur le plan physique, elles sont à l’origine de problèmes de ballonnements, de fatigue, de maux de ventre. 

Il est donc essentiel de protéger sa flore intestinale en ayant recours à des aliments sains, non transformés.

 

equilibre-alimentaire-40-ans-et-plus-2

 

Fuyez le sucre

Le sucre s’immisce partout dans les produits alimentaires transformés : sauces industrielles, céréales pour enfants, pain de mie blanc, plats cuisinés, compotes, vinaigrettes, desserts lactés, gâteaux, jus de fruits, fast food…

Or une consommation excessive de sucre est à l’origine de nombreuses pathologies : diabète de type 2, maladies cardiovasculaires (le sucre fragilise le cœur et les vaisseaux), maladie du foie gras qui peut dégénérer en cirrhose, résistance à l’insuline, hypertension…

Les dégâts ne s’arrêtent pas là : plus nous consommons du sucre et moins nos globules blancs sont résistants face aux microbes. Le sucre génère une fatigue chronique, il favorise les fermentations intestinales et il déséquilibre la flore intestinale. Il réduit aussi notre potentiel intellectuel et dans les cas les plus sévères, il favorise certains cancers (colon, estomac…etc)

L’être humain n’est pas programmé pour ingérer de telles quantités de sucre et le corps nous le rappelle en nous envoyant des signaux d’alerte.

Il est donc indispensable de revoir sa consommation de sucre à la baisse. 

L’OMS recommande de ne pas dépasser 50 g de sucre par jour. En France, nous consommons en moyenne 100 g de sucre par jour…

Pour réduire sa consommation de sucre indirecte (celle que nous ne voyons pas), évitez le plus souvent possible les boissons industrielles (une canette de soda contient à elle seule 40 g de sucre), remplacer le sucre blanc par des sucres naturels comme le miel ou le nectar d’agave, supprimez les produits transformés, prenez l’habitude de vérifier le taux de sucre sur les étiquettes de vos produits. Enfin, parce que manger des fruits, c’est bon pour la santé, ne vous privez pas de ces délices de Mère nature. Les fruits contiennent une sucre simple appelé fructose, à l’index de glycémie faible. Il faut veiller cependant à ne pas consommer plus de trois fruits pas jour. 

À titre d’indication, le melon, les framboises, les fraises, la pastèque sont peu sucrés, donc profitez de l’été pour les déguster sereinement.

 

Pour aller plus loin sur les principes de l’alimentation saine, voici deux ouvrages intéressants :

– « Ma Bible de l’Alimentation Santé », d’Anne Dufour, éditions Deluc.S Pratique

– « L’Alimentation ou la troisième médecine », de Jean Seignalet, éditions du Rocher

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.